3° assises du vivant: réconcilier climat et biodiversité

Les 3° rencontres des Assises du Vivant se sont ouvertes Lundi 9 Fevrier à l’UNESCO Elles portent sur les interactions entre dérèglements climatiques et biodiversité. Car si la cause climatique semble aujourd’hui intégrée par tous, les menaces qui pèsent sur la biodiversité ne le sont pas encore forcément. Or , il nous faut regarder en face ce qui s’annonce et le préparer.

En souhaitant la bienvenue aux participants, Flavia Schlegel , sous directrice générale pour les Secteur des sciences exactes et naturelles de l’UNESCO , reconnaissait que « ce qui domine c’est l’idée d’une adaptation douloureuse qui paralyse la mobilisation sociétale et il nous faut donc réfléchir à ce que la valorisation du vivant soit source d’espérance » . Hubert REEVES  a rappelé qu’il est peu vraisemblable que l’on s’arrête à une hausse de 2° C : « On va les dépasser on parle désormais de 4 à 5°, soit la différence de température entre aujourd’hui et il y a 200.000 ans. Cinq degré ont suffit à nous faire passer de l’époque glaciaire à nos paysages d’aujourd’hui. Cela laisse entrevoir pour demain, l’absence de glace et une désertification galopante. Et cela sur un ou deux siécles ce qui limite le phénomène naturel d’adaptation » Déjà l’acidification des océans joue sur la calcification : les coraux ne peuvent plus construire leurs squelettes , ni les huitres leur coquille.. ; le plancton se raréfie .

« La dérive climatique et l’érosion de la biodiversité interagissent. » , a rappelé Ségolène Royal « Le fait de savoir, nous donne la responsabilité de faire savoir et de faire comprendre pour construire ensemble des solutions concrètes et opérationnelles . » Sachant que 80% de la biodiversité est en territoire ultramarin, des programmes phares se sont ouverts dont celui de la reconquête des mangroves et de la protection des récifs coralliens dont 70% sont menacés . Mars va être le mois de la biodiversité, avec le débat sur la loi qui s’ouvre et la création de l’agence française pour la biodiversité (réunion des élus ultramarins au Ministère mercredi 11 Février) et « la France est en pointe sur le travail scientifique en horizontalité , nos chercheurs se rencontrent , c’est un événement rare . »

Aux côtés de celles des chercheurs, l’intervention d’ Hindou Oumarou (association des femmes peules autochtones du Tchad ) ne manquait pas de pertinence. « Nous n’avons pas de connaissances écrites mais des savoirs de ce qu’il faut faire pour atténuer le changement climatique. Des connaissances non documentées mais connues depuis des millénaires qui nous permettent de nous adapter aux changements climatiques. On voit… Nous savons prévoir une bonne saison des pluies. Pas celle qui se mesure en mm et peut arriver d’un coup (celle que mesure les scientifiques) , non ! Nous prévoyons une bonne pluie et comment elle va tomber. Certains arbres produisent alors des fruits, des arbustes font des fleurs. Nous savons si l’année sera bonne en cassant les noyaux . Du liquide s’en échappe ou non, en grande ou en petite quantité Les lézards se reproduisent en masse ou non : ils prévoient ce que sera l’année suivante. Nos connaissances évoluent , Nous avons une plateforme de comparaison entre plate forme scientifique et de connaissances traditionnelles ( plate forme de Cancun) . Les équipes se regroupent . Ne pas être allé à l’école n’est pas une limite pour bénéficier des connaissances Et nous les répertorions pouvant ainsi les protéger de la biopiraterie »

Alain Grandjean , expert pour Carbone 14 s’est félicité des changements. Pourquoi les grands industriels ont ils changé leur vision ? a t il demandé. Parce que grâce aux travaux du GIEC les experts ont pu faire des synthèses «  pour le carbone nous avons la chance d’avoir une métrique qui permet d’évaluer IL faut réussir à faire entrer les mêmes éléments pour la biodiversité et il est stratégique que le GIEC reste indépendant des industries, sinon il y aura toujours un doute, notre société baigne dans la culture du complot. » Olivier Laroussinie (agence des aires marines protégées) est revenu quant à lui sur les difficultés que rencontre l’équipe qui travaille sur la mise en place de l’agence de la biodiversité « jusqu’à présent les aires protégées intégraient le concept d’espèces remarquables à protéger et aujourd’hui nous vivons un bouleversement : on parle de protection pour service rendu ! Nous rencontrons un problème culturel: les gens de la conservation ne sont pas prêts à lâcher la proie pour l’ombre. Nous sommes une communauté, en partie, du côté de la conservation. Il nous faut travailler la reconnexion » Une solution proposée par Anne- caroline Prevot du CNRS qui a développé sa théorie des quatre R : Reservation (conservation) , restauration, réconciliation des hommes et de la nature, reconnexion dans l’entrée en relation des urbains avec la nature. Pour rappel , elle est l’auteur avec Cynthia Fleury d’un remarquable ouvrage collectif « l’exigence de la réconciliation « ( édition Fayard ) (J’en ai écrit le chapitre sur media et biodiversité)

Dominique Martin Ferrari

Assises du vivant 2015 9 et 10 Février : UNESCO, INSPIRE institut, Humanité et biodiversité

Archives Options Futurs

biodiversité

  • logoadv2015.jpg-532x305

    3° assises du vivant: réconcilier climat et biodiversité

    Les 3° rencontres des Assises du Vivant se sont ouvertes Lundi 9 Fevrier à l’UNESCO Elles portent sur les interactions […]

    biodiversitéRéchaument climatiqueSégolène Royal
  • jardins-dans-la-ville-300x190-150x150

    MOBILISER LES PARISIENS SUR LA BIODIVERSITÉ

    Les parisiens ont de plus en plus besoin de nature. Et l’assouvissent de différentes manières, pour certains c’est un petit […]

    Architécturebiodiversitémuriel Labrousseverdissement
  • images-3

    Cap sur la Guyane pour l’expédition « planète revisitée »

    28 Janvier : L’amphi du Museum d’histoire Naturelle à Paris  est à nouveau rempli par les passionnés . Au cours de ces […]

    biodiversitéexpeditionforet tropicaleGuyane
  • crois verte

    Stop à la déforestation de l’Amazonie:Le moratoire sur le soja amazonien est prolongé jusqu’en mai 2016

     Le 25 novembre dernier, le Groupe de travail sur le soja (GTS) qui rassemble des ONGs, le gouvernement brésilien ainsi […]

    accaparement des terresbiodiversitéforet tropicale
  • images

    2015: resolution n°1, la nature outil contre le réchauffement

    si l’on veut maintenir le réchauffement en-deçà du seuil de 2° retenu par les parties à la Convention sur les […]

    biodiversitéRéchaument climatique
  • images

    Elevage d’huîtres en Guyane? l’huître de mangrove

    Consommée sans difficultés au Brésil ou en Casamance, l’huitre de mangrove (crassostrea gasar) est une petite huître que l’on rencontre […]

    agriculturebiodiversitéDominique Martin FerrariGuyanemer
  • Ebolaeg

    Maladies émergentes, retrovirus

    Tout savoir : Visionner ce documentaire tourné en 2000 http://gaia.mediapeps.org/production_nv/film.php?formatique=documentaires26&thematique=societe&numero=51    

    biodiversité
  • images-1

    Le poisson lion envahit la Caraïbes

    Les caribéens espagnols l’appellent « pes del diablo » le poisson du diable. Dans les Antilles françaises, il est le poisson lion. […]

    biodiversité
  • images

    Un nouveau parc en Guyane?

    Lors de son passage en Guadeloupe, la ministre de l’Écologie, Ségolène Royal, a évoqué la création d’un deuxième parc national […]

    biodiversitéGuyaneSégolène Royal
  • le-gouvernement-a-indique-qu-il-ne-retiendrait-pas-la-proposition-de-louis-gallois-sur-les-gaz-de-schiste_55182_w125

    « je ne donnerai pas d’autorisation dans le Luberon »

    Ni prospection d’hydrocarbure, ni de gaz de schiste dans le Lubéron, Ségolène Royal vient de répondre  au Président Jean Louis […]

    biodiversitéénergiegaz de schisteSégolène Royal
  • Tout n’est pas perdu , protégeons la diversité

    A force d’entendre parler des « con…. » de Monsanto on oublie le savoir faire de nos terroirs ! Le GNIS nous communique […]

    biodiversitéDominique Martin Ferrari
  • Les cultures traditionnelles pourraient sortir de l’oubli

    Lancement d’une nouvelle série mensuelle sur les cultures traditionnelles oubliées   11 août 2014, Rome – Dans le monde entier, […]

    agriculturebiodiversité
  • Les abeilles aussi choisissent la ville. La biodiversité y est elle plus riche?On compte en France plus de 900 espèces d’abeilles sauvages et beaucoup sont en déclin, comme les bourdons. Les chercheurs de l’Inra, en collaboration avec l’association naturaliste Arthropologia, ont conduit la première étude exhaustive en Europe pour évaluer l’impact de l’urbanisation sur la communauté d’abeilles sauvages. Sur les 24 sites plus ou moins urbanisés étudiés autour de Lyon, 291 espèces d’abeilles ont été recensées. Même si leur effectif baissait avec le degré d’urbanisation, le nombre d’espèces présentes était à son maximum dans les milieux périurbains et 60 espèces, richesse considérable, ont été trouvées dans le site le plus urbanisé.

    abeillebiodiversitéLa ville
  • Toujours: un potager sur son balcon

    Quelques conseils pratiques. Ne désesperez pas, les plantes se méritent et la main verte s’acquiert http://www.cotemaison.fr/jardin-terrasse/potager-plantes-fruitiers-aromates-pour-balcon-et-terrasse_21264.html

    agriculturebiodiversitéjardins
  • La guerre des semences autour des tomates ariégoises

    La confédération paysanne du Midi-Pyrénées et les petits maraichers s’opposent au groupement national interprofessionnel des semences et des plants (Gnis) depuis la […]

    biodiversitéentreprises
  • Sea Shepherd annonce l’“Operation Sunu Gaal”, une campagne d’assistance à la République du Sénégal dans sa lutte contre la pêche illégale.

      Dans le cadre d’une conférence de presse Vendredi 10 Janvier à Dakar, Sea shepherd annonce l’ « opération Sunu Gaal ». […]

    biodiversitémerpêche
  • Robert Barbault nous a quitté

    Robert Barbault, spécialiste mondialement reconnu dans les domaines de l’écologie, la dynamique de la biodiversité et la biologie de la conservation, est […]

    biodiversitéRobert Barbault
  • Les enjeux de la session pleinière de l’IPBES du 9 au 14 décembre à Antalya en Turquie.

     (IPBES : Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques)? http://www.fondationbiodiversite.fr/a-l-international/ipbes-2e-pleniere Quels sont les enjeux de cette […]

    biodiversitéconférence internationaleGilles Boeuf
  • 12 nouveaux sites classés

    Philippe Martin, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, se félicite du classement de ces douze nouveaux sites […]

    biodiversitépaysagetourisme
  • l’echec d’une recette mondiale: yasuniser

    C’est fait . Il a renoncé . Rafael Correa, président de l’Equateur, a annoncé jeudi 15 Août dans une allocution […]

    biodiversitéSubvention
  • Menace de barrage en Guyane

    La synthèse Dom du 8 Juillet a été très décevante. Le pire sur le plan environnemental nous vient de Guyane, […]

    biodiversitéeau
  • les journées Le Nôtre ont été un succés

    « Si le jardin est une pièce en plus de la maison, les jardins, les parcs et le paysage sont des […]

    Architécturebiodiversitéjardins
  • Bretagne : une concentration exceptionnelle de requins cette année

    Selon Ouest-France, la Bretagne est en ce moment le lieu privilégié des requins pèlerins qui vivotent le long de ses côtes. Quelque […]

    biodiversitérequin
  • SAUVONS nos abeilles

    l’Apis mellifera (l’abeille à miel)  est arrivée sur terre 60 millions d’années avant l’homme. Elle est aussi indispensable à notre […]

    abeillebiodiversité
  • L’UN DES DERNIERS TISANEURS DES FORETS

      On le surnomme Kakouk . Depuis plus de trente ans Frantz Ledoyen , le tisaneur de l’Entre Deux,  arpente […]

    biodiversitéDOM
  • L’UTOPIE C’EST AUJOURD’HUI

    On aimerait que la ville d’aujourd’hui soit équitable et respectueuse de l’environnement . Qu’elle intègre les difficultés liées à la […]

    ArchitécturebiodiversitéBiomimétisme
  • « Planète revisitée » : le retour

    biodiversitéexpedition
  • C’EST AJOURD’HUI : LA NATURE A L’OEUVRE

    Potagers sur les toits Au Canada La première serre commerciale urbaine du monde, située dans une zone commerciale de Montréal, […]

    biodiversitéLa ville
  • C’EST AJOURD’HUI : LA NATURE A L’OEUVRE

    Anti-Smog  de Vincent Caillebaut: Antismog est un projet parasite qui vient se greffer sur la structure urbaine postindustrielle de la Petite […]

    biodiversitéClimatLa ville
  • C’EST AJOURD’HUI : LA NATURE A L’OEUVRE

    Canopea : architecte Benjamin Le Naour « Tout comme la canopée (étage supérieur de la forêt qui capte 95 % de l’énergie […]

    biodiversitéLa villeSociété 2050
  • La 16° conf d ela CITES vient de s’ouvrir

    La 16ème conférence de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction […]

    biodiversité
  • Top 20 des bestioles qu’on trouve dans les abysses, mais genre très profond

    L’avantage avec les profondeurs abyssales de l’océan c’est qu’il y a de la place pour que les petites bestioles se […]

    biodiversité