sommet Energaia /Montpellier

Dans le cadre des 2° assises de l’énergie et du 11° salon Energaia, Carole Delga , présidente de la grande région Occitanie a profité du sommet climat de Paris pour appuyer pour la 2° année consécutive, sa volonté de création d’une grande région autonome en énergie

« Nous visons à être la 1° région climatique autonome d’Europe, un exemple de la révolution énergétique. » a t elle déclaré en ouverture Mercredi matin dans une salle des conférences surbookée. « Nous sommes conscients que nous ne pouvons plus continuer sur notre mode de consommation actuel. Nous devons mettre en place un développement plus durable et plus respectueux de l’environnement .

L’Accord de Paris, que tente d’affaiblir le président américain, a bien favorisé l’émergence en France d’une prise de conscience de l’urgence climatique et de la nécessité d’une action collective pour endiguer ce phénomène planétaire, en engageant résolument notre société sur la voie de la transition énergétique. Devenir Région à Energie positive ne doit pas être un slogan, c’est une réalité qui doit s’incarner, au quotidien, et s’enrichir des multiples initiatives mises en œuvre par chacun. Cette ambition relève de notre responsabilité à agir pour lutter contre le changement climatique »,

L’ambition régionale de faire d’Occitanie la 1ère Région à Energie Positive d’Europe, engage le territoire, d’ici 2050, à diviser par deux la consommation d’énergie par habitant (soit une baisse de 40% de la consommation énergétique régionale) et à multiplier par trois la production d’énergie renouvelable.

Cette ambition ne pourra voir le jour sans être portée par la société civile

C’est en ayant conscience de cette obligation que trois invités de marque, Bertrand Picard, Solar impulse, Cyril Dion réalisateur de Demain et Cynthia Fleury psychanalyste et philosophe ont succédé à la Présidente avec chacun leur « recette » pour faire vivre ce projet . Ils nous en tout cas apporté trois interrogations sur le comment construire demain.

Pour Bertrand picard, responsable de l’alliance mondiale pour les solutions efficientes, pense qu’ il convient de combler le contraste entre les discours ternes des chefs d’état et les solutions proposées par cette région pas exemple. « Il y a des millions de solutions cloisonnées qui n’arrivent pas sur le marché. La Transition étant un projet de société, il faut qu’elle se manifeste et il faut lui donner des outils On change si on est forcé à le faire ou si on a intérêt à le faire, l’intérêt collectif passe au 2° plan. Je crois donc à l’approche technologique qui entraine plus d’acteurs dans le sillage d’une croissance propre. De cette manière on n’a pas plus mais mieux. On remplace les cochonneries par des produits propres et efficients Et de prendre l’exemple de D Obama tentant en vain d’interdire le sucre et de Nestlé mettant au point une molécule au gout de sucre vide de sucre « La vision est plus individuelle que collective. il faut motiver plutôt que convaincre »

Cyril Dion choisit de convaincre. Il nous fait rêver à une société plus durable et plus juste, fabriquant des objets utiles, durables et sans atteinte au bien commun. Une utopie harmonieuse « Je propose de faire vivre en harmonie êtres humains et écosystèmes et les êtres humains en harmonie. Nous devons passer des énergies fossiles aux renouvelables, réinventer le cœur du moteur des sociétés, passer du matérialisme et du profit, à une société ou les équilibres entre la production et la nécessité de construire du sens puissent s’équilibrer, ce qui se fait dans la permaculture, en créant des visions suffisamment cohérentes et puissantes pour donner envie de faire les petits pas Libérer la créativité, trouver vite ce qui rassemble car il y a urgence «

Cynthia Fleury , en bonne philosophe, s’en tient à une tentative de synthèse face à une question non résolue« je suis en partie d’accord avec l’un et l’autre ; j’ai des patients et travaille sur cet infra politique ; la clinique nous apprend que le changement est complexe pour l’être humain qui fait en sorte que rien ne bouge ; La vie bouge quand il y a une catastrophe, ou si cela vient consolider un avantage. La question du sens s’impose et nous devons être agent de sa vie. Dans ce cas, la territorialisation est fondamentale ce n’est pas l’inter étatique mais les maires qui feront advenir un possible. Internet , pendant ce temps, permet de cartographier les possibles, les exigences, celui avec lequel nous allons faire. Il rend plus lisible le comment et avec qui. Ensuite cela relève d’un droit d’expérimentation trop peu exploité, à faire saisir par les collectivités, toutes les collectivités, il convient aussi de penser à plusieurs des dérogations.

Si on modélise les moments de bascule, si l’on veut voir comment ça part, brusquement ça part. Soit un leader émerge, soit un usage d’un droit d’expérimentation s’applique… on ne sait pas. ll faut sortir des schémas parternalistes de vouloir « faire désirer » Laissez tranquille le désir. Suivons plutôt comment une vulnérabilité devient capacitaire, produit de l’intelligence, du réseau, de l’éthique, intègre un caractère épistémologique… Ne pas craindre d’être pionnier, d’avancer tout en étant attentif à ne pas renforcer les fractures, à réajuster. Ne pas craindre de lancer un geste, qui puisse mailler avec l’ancien monde. Toutes les échelles ont aujourd’hui un impact déterminant ».

 

Archives Options Futurs

Voir aussi

  • En Egypte se prépare les rencontres qui marqueront les dix ans de Nagoya

    Cette COP 14 consacrée à la biodiversité en Egypte est importante car elle pose les lignes de la préparation de […]

    biodiversitédéforestationdesertificationG 20
  • grand rassemblement sur l’éolien flottant à Narbonne

    Carole Delga, à l’occasion de ce rassemblement en faveur de l’éolien flottant, a annoncé la stratégie de la Région pour accompagner la structuration […]

  • Cameroun : le Groupe AFD signe un financement de 150 millions d’euros pour la construction de la centrale hydroélectrique de Nachtigal

    Proparco a signé aujourd’hui, au nom du Groupe AFD, un prêt de 150 M€ à Nachtigal Hydro Power Company (NHPC) […]