Nous avons un nouveau président

Le courrier envoyé ce jour à nos abonnés:

Nous sommes en 2017, Options Futurs est née en 1993, s’est interrompue dix ans et a repris trimestriellement son analyse de la politique internationale du développement durable.

L’arrivée d’un nouveau Président à la tête de la République va t elle faire fleurir de nouvelles options pour nos futurs ?

 Dans nos colonnes et nos éditos nous avons souvent évoqué ce qui nous est annoncé aujourd’hui : le renforcement de l’Europe, le respect des identités dans l’unité nationale, le rôle maintenu de l’état dans les principes de gouvernance notamment pour le maintien de l’équité et de la justice, la nécessité de construire une mondialisation plus équitable, le rejet des idéologies au profit des visions ouvertes, l’effort d’information, de transparence et de pédagogie au sein d’un nécessaire élan intergénérationnel et trans générationnel. Nous avons souvent souligné cette inaptitude au compromis caractéristique de la France et avons appelé à un renforcement de la société civile

Nous semble encore absents des discours présidentiels, la prise en compte de la finitude et de la fragilité de la planète, le souci de l’acceptabilité sociétale des progrès à venir, le respect des territoires et des préoccupations locales.

Nous poursuivrons notre veille.

L’écologie doit se réinventer. Elle n’a pas attendu En Marche pour travailler de manière consensuelle même si l’émergence d’un parti en 1983, l’en a souvent empêché.

En créant MEDIAPEPS en 2011 , nous signifions notre inquiétude face à un « parti médiatique» qui a méconnu les petits partis , et va devoir réviser « ses logiciels » d’appréhension binaire du réel. Que la complexité y gagne !

La préparation et les commentaires autour des législatives nous arrachent quelques sourires : ces candidats de la société civile ne sont pas une première. Entre 1974 et 1983, l’écologie a conduit le même combat : nous avions aussi entre 25 et 35 ans, nous couvrions toutes les circonscriptions françaises sans filet, sans moyens financiers et surtout sans adoubement de l’Elysée, méprisés par les medias soucieux uniquement de la querelle droite/gauche.

Nous avons maintenant des « petits » partis, on ne se moquera peut être moins de ce qui était considéré comme des « petites choses » , des préoccupations secondaires!

Dominique Martin Ferrari, Muriel Labrousse, Laurent Samuel

Archives Options Futurs

Voir aussi

  • le marché carbone , on en parle mais….

    À la COP23, le marché du carbone retrouve la cote Par :  Aline Robert |  EURACTIV.fr   Le gouverneur de Californie, Jerry Brown, serrant […]

    accord de ParisClimatEurope
  • vision dynamique de la lutte contre le réchauffement de notre collègue du Journal de l’environnement, Valery Laramée

    La preuve que la société s’y met : seul moyen d’y parvenir Un rapport onusien montre l’implication croissante de la […]

  • adaptation et résilience dans les territoires outremer

    Une contribution au débat en cours sur l’adaptation . opuscule de 22 pages rédigé par Dominique Martin Ferrari ADAPTATION ET […]

    adaptation