Nicolas Hulot, à Marseille, prône une sérieuse mobilisation pour la biodiversité

Il faisait beau ce vendredi matin sur Marseille. De quoi rendre magique la promenade de Nicolas Hulot sur le parc marin national des Calanques . La ballade s’est achevée par la déclaration renouvelée d’une grande rencontre mondiale en Juin 2020 à Marseille pour le 7° congrés mondial de l’UICN

Puis Nicolas Hulot a appelé à une mobilisation générale en faveur de la biodiversité. Un appel qui avait déjà raisonné avec son coup de colère , un après midi de Mars dans l’enceinte de l’Assemblée Nationale « Moi ça ne me provoque pas de la peine, pas de la colère, [mais] de la honte », avait-il lancé d’une voix blanche, ajoutant : « Oui je vais vous présenter un plan biodiversité dans les semaines qui viennent (…), mais très sincèrement, tout le monde s’en fiche, à part quelques-uns. » s’était plu à dénoncer le Ministre qui aimerait voir autant de troupes sur ce sujet que n’en mobilise le déréglement climatique. « Je veux aujourd’hui sonner le tocsin et lancer ce cri de mobilisation générale. Chacun doit prendre sa part de responsabilité. On ne doit pas prendre ça comme une tâche insupportable : ce qu’on donne à la nature, elle vous le rend mille fois. »

Partout les clignotants sont au rouge : pour les abeilles, pour les oiseaux et les chauve souris , pour les espèces des grands mammifères et la France est concernée plus que tout autre état puisqu’elle recèle, grâce à ses territoires ultramarins et selon l’observatoire national de la biodiversité (ONB)presque 17 000 espèces endémiques dont 80% outre-mer. Seuls nos récifs coralliens se portent mieux que la moyenne mondiale

Quelle va être la teneur de cette mobilisation ? La déclaration reste floue. Comme il est devenu habituel depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron, d’abord on va consulter . C’est bon pour la démocratie participative. Avec un site internet dédié, la consultation va durer un mois du 18 Mai au 7 Juin autour de cinq thèmes :  « Protéger la biodiversité pour améliorer notre cadre de vie et nous adapter au changement climatique ; faire de la biodiversité le moteur du changement de nos sociétés de production et de consommation pour réduire notre empreinte écologique en France et dans le monde ; protéger et restaurer la nature dans toutes ses composantes ; créer un cadre européen et international ambitieux pour la protection de la biodiversité ; rendre la connaissance et l’action pour la biodiversité accessible à tous. »Le 28 Juin un comité interministériel lancera la finalisation du plan, et même si l’on peut faire confiance à Nicolas Hulot pour son engagement et sa connaissance de ce dossier nous ne pouvons que craindre que l’été soit peu propice aux engagements. Qui trouvera t il autour de lui ?

LES FUTURS RENDEZ VOUS INTERNATIONAUX :

2019: Fin avril : 7° assemblée pleinière de l’IPBES (éuivalent du GIEC pour la biodiversité)

Présidence française du G7 : Hulot veut pousser le thème de la préservation du vivant

2020 : une réunion majeure de l’ONU est prévue en Chine sur le sujet ( dix ans après la conférence de Nagoya. En retrouver les enjeux : film de 52’ : https://www.dailymotion.com/video/xruivv

En 2020 également , Marseille est candidate à accueillir la 7° rencontre mondiale de l’UICN

Autant de rendez vous qui pour le WWF « démontre la volonté du gouvernement de positionner la France comme un des leaders de la protection de la biodiversité mondiale sur la scène diplomatique internationale ».

 

 

Archives Options Futurs

Voir aussi

  • ODD : LA FRANCE PEUT MIEUX FAIRE

    Il faut accélérer la transition écologique et solidaire.   C’est ce que révèle le sondage IFOP sur la notoriété des ODD […]

    4D
  • NOUS NE VOULONS PLUS ÊTRE DES COBAYES

    Il faut des contrepouvoirs lorsqu’il y a une omerta sur les données des observatoires de la santé, dont de plus […]

  • Assises de la mer : Sete 14 JUin

    Donner un nouvel élan à l’économie marine Le premier ressenti de cette rencontre est la volonté d’une réorganisation massive des […]

    mediterranéeOcéans