La 16° conf d ela CITES vient de s’ouvrir

La 16ème conférence de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) rassemble des représentants de 177 pays afin d’étudier les propositions de protéger les populations décroissantes d’animaux et de plantes menacées par le braconnage, les récoltes et la diminution d’habitat.

Dan Ashe, le directeur du Service de la pêche et de la faune sauvage des États-Unis (US Fish and Wildlife Service – USFWS)  a confirmé la  » crise d’extinction  » qui menace de nombreuses espèces de plantes et d’animaux à travers le monde. La CITES protège désormais presque 5.000 espèces animales et 29.000 plantes, mais ne dispose pas des moyens pour le faire. Les agents de la protection de la faune sauvage ne bénéficient souvent que de peu de moyens pour protéger une vaste région sauvage. Ils doivent lutter contre des adversaires motivés par l’appât des gains énormes du marché noir. Selon l’USFWS, les débats tourneront surtout autour de la protection des éléphants, des rhinocéros, des ours polaires et des requins.

Archives Options Futurs

Voir aussi

  • logo mediapeps

    deux jours à l’université d’été d’EELV

    Retour de deux jours aux journées d’été d’EELV Pour l’instant (avant les pleinières d’aujourd’hui) : – Un système de collaboration […]

    Dominique Martin Ferraripolitique
  • crois verte

    flux de migrants dans les départements outre mer

    En Guyane Le préfet de Guyane a annoncé vendredi une suspension provisoire des guichets d’accueil des demandeurs d’asile à la […]

    droitsGuyanerefugiés syriens
  • 20160801PHOWWW00405

    HINKLEY POINT UN FEUILLETON COUTEUX . COMMENT EN SORTIR ?

    La centrale nucléaire de Hinkley Point est une centrale nucléaire installée près de Bridgwater sur la côte du Somerset, à […]

    Chineénergiefinancementsnucleaire