La 16° conf d ela CITES vient de s’ouvrir

La 16ème conférence de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) rassemble des représentants de 177 pays afin d’étudier les propositions de protéger les populations décroissantes d’animaux et de plantes menacées par le braconnage, les récoltes et la diminution d’habitat.

Dan Ashe, le directeur du Service de la pêche et de la faune sauvage des États-Unis (US Fish and Wildlife Service – USFWS)  a confirmé la  » crise d’extinction  » qui menace de nombreuses espèces de plantes et d’animaux à travers le monde. La CITES protège désormais presque 5.000 espèces animales et 29.000 plantes, mais ne dispose pas des moyens pour le faire. Les agents de la protection de la faune sauvage ne bénéficient souvent que de peu de moyens pour protéger une vaste région sauvage. Ils doivent lutter contre des adversaires motivés par l’appât des gains énormes du marché noir. Selon l’USFWS, les débats tourneront surtout autour de la protection des éléphants, des rhinocéros, des ours polaires et des requins.

Archives Options Futurs

Voir aussi

  • le marché carbone , on en parle mais….

    À la COP23, le marché du carbone retrouve la cote Par :  Aline Robert |  EURACTIV.fr   Le gouverneur de Californie, Jerry Brown, serrant […]

    accord de ParisClimatEurope
  • vision dynamique de la lutte contre le réchauffement de notre collègue du Journal de l’environnement, Valery Laramée

    La preuve que la société s’y met : seul moyen d’y parvenir Un rapport onusien montre l’implication croissante de la […]

  • adaptation et résilience dans les territoires outremer

    Une contribution au débat en cours sur l’adaptation . opuscule de 22 pages rédigé par Dominique Martin Ferrari ADAPTATION ET […]

    adaptation