Francis Hallé repart: expédition canopée au Laos: à la découverte de nouvelles espèces

Etoiles des Cimes, luge, arboglisseur électrique… pour découvrir qui se cachent (fleurs, fruits, graines, insectes, mammifères…) dans la couche supérieure de la forêt primaire.

Sensible au maintien de la biodiversité et pour permettre aux scientifiques d’avancer dans leurs recherches, le Conseil général de l’Hérault parraine l’association « Opération canopée » pour explorer les cimes de la forêt du Sud Est Asiatique, au Laos.

Cette mission exploratoire « Laos 2011-2015 » est conduite par Francis Hallé botaniste,  spécialiste de l’architecture des arbres et de l’écologie des forêts tropicales humides. Elle réunit chercheurs internationaux, botanistes, entomologistes, herpétologues, ornithologues ainsi qu’une équipe de l’Institut Pasteur spécialisée dans les recherches sur les virus.

Le contexte actuel des forêts tropicales et leur avenir est très sombre. L’expédition au Laos en 2012, révèle les particularités de la canopée, cette partie supérieure de la forêt à la biodiversité exceptionnelle.

Francis Hallé, botaniste et biologiste

 

Francis Hallé est botaniste, et dendrologue. La science des arbres, il la possède ; la beauté des arbres, il la contemple ; l’ingéniosité des arbres et la faculté qu’ils ont à se sortir de toute situation difficile et à imposer leur présence, il s’en émerveille ; leur manière d’occuper l’espace, il ne cesse de l’étudier ; leur architecture, il ne cesse de l’observer. Pourtant, Francis Hallé sait que les arbres sont loin d’avoir tout révélé de leur biologie aux observateurs . Car le botaniste dendrologue est aussi biologiste, et il a enseigné longtemps à l’Institut de botanique de l’université de Montpellier. C’est après avoir mené des études de zoologie qu’il est venu à la botanique, et ce premier regard sur la zoologie l’a conduit à faire d’intéressantes comparaisons entre le règne animal et le règne végétal. La fréquentation des arbres a aussi poussé Francis Hallé à considérer leur environnement ; c’est tout naturellement que son propos est aussi celui d’un spécialiste de l’écologie, et notamment de l’écologie tropicale. La passion des arbres l’a mené jusqu’aux tropiques, où il a regardé vivre les arbres et les hommes, et s’est posé des questions décisives sur ce qu’il a appelé « la condition tropicale ».

L’Association Canopée : Au début des années 80… la rencontre de trois hommes va donner naissance au concept du Radeau des cimes. Le professeur de botanique tropicale Francis Hallé est persuadé de la richesse de la canopée mais se trouve confronté a son difficile accès. C’est suite a la rencontre de Dany Cleyet-Marrel aéronaute aventurier, que la piste d’une structure gonflable couplée a une montgolfière semble la plus prometteuse. La chance s’en mêle car de son coté Gilles Ebersolt architecte pour le moins original, a déjà imaginé le Radeau des cimes. Ensemble, ils mettent au point ce formidable outil de prospection qui va enfin permettre un accès facile a la Canopée …

Archives Options Futurs

Voir aussi

  • Semaine des energies marines renouvelables

    4 Juin: Dunkerque, le syndicat des energies renouvelables se penche sur les énergies marines du 5 au 7 Juin, Seanergy […]

  • En Egypte se prépare les rencontres qui marqueront les dix ans de Nagoya

    Cette COP 14 consacrée à la biodiversité en Egypte est importante car elle pose les lignes de la préparation de […]

    biodiversitédéforestationdesertificationG 20
  • grand rassemblement sur l’éolien flottant à Narbonne

    Carole Delga, à l’occasion de ce rassemblement en faveur de l’éolien flottant, a annoncé la stratégie de la Région pour accompagner la structuration […]