Construire la ville du 21° siècle: La réponse scientifique ne peut suffire à faire bouger le monde

Yorghos REMVIKOS, interviewée par D. martin Ferrari , chercheur, enseignant à l’Université de Versailles , participait à l’atelier table ronde organisé Mardi 10 Septembre par Mediapeps et l’AJE sur « la ville de demain ». autour du thème « a quoi servent les visions et les prospectives? « . Il travaille en équipe interdisciplinaire notamment avec Jean Jouzel. Selon lui l’expertise ou la vulgarisation de la science ne suffisent pas à construire un contrat social. Chacun pose la question à sa manière et chacun répond à sa manière. Pour construire du sociétal il convient de tenir compte de toutes ces approches.
 
Parcourez les videos

Actualité video

  • images

    ETM: ça avance / économie majeure pour la production d’air conditionné

    A La Martinique,  la déception doit être perceptible  puisque la ministre en déplacement n’ a signé qu’une « déclaration d’intention »  visant [...]

    EnérgieMartiniqueOutre Mersegolene royal
  • images

    Enfin la Martinique s’y met! Ségolène Royal le promet, l’île sera pôle d’excellence environnementale

    En voyage à la Martinique et absente du congrès PS de La Rochelle , Segolène Royal a donné un coup [...]

    ClimatEnergie renouvelableEnvironnementMartiniqueOutre Mersegolene royaltransition énergétique
  • 18

    Les perturbations climatiques sont désormais réelles. Quid des plantes?

    http://www.dailymotion.com/video/xvl5hf_plus-de-saisons-pour-les-plantes_news Il n’y a plus de doute le climat est cul pardessus tête et tout a été plus vite que [...]

    Climat
  • An aerial view of the Isiboro Secure indigenous territory and national park, known by its Spanish acronym TIPNIS, in Beni

    Iwokrama, une quète pour préserver la forêt des Guyanes

    Vu dans une saison en Guyane n°13 La réserve d’Iwokrama est située au coeur du Guyana et du bouclier des [...]

    Biodiversitéforet tropicale
  • 6758437-10331054

    Le 2° prix du solar decathlon: le projet Phileas de l’équipe nantaise

    architectureurbanismeVille de demain