Construire la ville du 21° siècle: La réponse scientifique ne peut suffire à faire bouger le monde

Yorghos REMVIKOS, interviewée par D. martin Ferrari , chercheur, enseignant à l’Université de Versailles , participait à l’atelier table ronde organisé Mardi 10 Septembre par Mediapeps et l’AJE sur « la ville de demain ». autour du thème « a quoi servent les visions et les prospectives? « . Il travaille en équipe interdisciplinaire notamment avec Jean Jouzel. Selon lui l’expertise ou la vulgarisation de la science ne suffisent pas à construire un contrat social. Chacun pose la question à sa manière et chacun répond à sa manière. Pour construire du sociétal il convient de tenir compte de toutes ces approches.
 
Parcourez les videos

Actualit?? video

  • Ambiance de COP

    Au coeur de la zone bleue, les activistes n’ont pas cessé de faire pression , avec beaucoup de créativité https://youtu.be/K0hfXhn88_Q

  • noel-1408175008518-t

    Eco-llywood

      FRANCE FONDRINIER Le film : novembre 2015, en vue de la COP21, la société de production « Zéro Prise » […]

  • carlo moreno

    Carlos Moreno : evitons les dérives technocentriques de la ville numérique

    Carlos moreno était l’un des participants à l’atelier du 15 Octobre co organisé par mediapeps, l’APC et l’AJEC21 Il est […]

    D. Martin FerrariLa villenumeriqueurbanisme
  • images-5

    Clement Marquet: l’appropriation de la ville par le numérique

    Dans le cadre de l’atelier sur la ville numérique organisé le 15 octobre par mediapeps, Clement Marquet, membre de l’Urbain […]

    numeriqueVille de demain
  • ville num

    Michel Cantal Dupart: qu’attendre d ela ville numérique?

    Le 15 octobre 2015, mediapeps, en partenariat avec l’AJEC21 et l’APC organisait le deuxième volet de sa réflexion sur la […]

    architectureD. Martin FerrariEcocityLa villenumerique