Construire la ville du 21° siècle: La réponse scientifique ne peut suffire à faire bouger le monde

Yorghos REMVIKOS, interviewée par D. martin Ferrari , chercheur, enseignant à l’Université de Versailles , participait à l’atelier table ronde organisé Mardi 10 Septembre par Mediapeps et l’AJE sur « la ville de demain ». autour du thème « a quoi servent les visions et les prospectives? « . Il travaille en équipe interdisciplinaire notamment avec Jean Jouzel. Selon lui l’expertise ou la vulgarisation de la science ne suffisent pas à construire un contrat social. Chacun pose la question à sa manière et chacun répond à sa manière. Pour construire du sociétal il convient de tenir compte de toutes ces approches.
 
Parcourez les videos

Actualité video

  • animateur-outil-icone-7087-128

    Porte à Porte : La mode du monde à Paris

    La mode . De la rue au podium, la mode se transforme . Dans la rue , l’uniformisation des vêtements [...]

    D. Martin Ferrarimode
  • logo

    un brin de bonheur

    A entendre….

  • logo

    nucléaire : un demantelement trop silencieux

    Les dossiersNucléaire
  • imgres

    Blocage d’un camion de la Comurhex par le collectif Stop Uranium à Narbonne

    Jeudi 13 Février se déroule  le procès des militants de Stop Uranium qui ont bloqué un camion d’uranium en septembre 2013 [...]

    NucléaireUranium
  • Capture

    Le clip des Pussy Riot anti Sotchi dévoilé

    Sotchi